La Rose Noire

J’avais peur

J’avais peur d’être seul, jusqu’à ce que j’apprenne à m’aimer moi-même.

J’avais peur de l’échec, jusqu’à ce que je me rende compte que j’échouerais si je n’osais pas.

J’avais peur de ce que les gens pensaient de moi, jusqu’à ce que je me rende compte que de toute façon, elles auraient une opinion de moi.

J’avais peur qu’on me repousse, jusqu’à ce que je comprenne que je devais croire en moi-même.

J’avais peur de la douleur, jusqu’à ce que j’apprenne qu’elle est nécessaire pour grandir.

J’avais peur de la vérité, jusqu’à ce que je découvre la laideur des mensonges.

J’avais peur de la haine, jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle n’est pas autre chose que de l’ignorance.

J’avais peur du ridicule, jusqu’à ce que j’apprenne à rire de moi-même.

J’avais peur de vieillir, jusqu’à ce que je comprenne que je gagnais en sagesse, jour après jour.

J’avais peur du passé, jusqu’à ce que je comprenne qu’il ne peut plus me blesser.

J’avais peur de l’obscurité, jusqu’à ce que je vois la beauté de la lumière d’une étoile.

J’avais peur du changement, jusqu’à ce que je vois que même le plus beau papillon doit passer par une métamorphose.



05/01/2007
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres