La Rose Noire

Le roi Juste 1er

Il était une fois, dans un pays appelé Rémanie, si petit que tout le monde a oublié où il se trouvait, un roi épris de justice, ce qui était logique puisqu'il se prénommait Juste.

Or, un jour que le roi tenait conseil, son regard s'attarda pensivement sur son chambellan, Amzaba et il se dit : « Qu'il est laid, c'est injuste ». Cette constatation le préoccupa tellement qu'il ne put trouver le sommeil la nuit suivante.

Au petit matin, il avait trouvé la solution et il décrétait un édit instaurant une loi autorisant les personnes laides à se rendre à leur travail deux heures plus tard que les autres, ceci afin de compenser le préjudice qu'elles subissaient du fait de leur apparence. Le roi ne se doutait pas des difficultés qu'il allait provoquer dans tout le royaume.

Dès le lendemain, de longues files de candidats attendaient dans chaque ville d'être examinés par la Commission chargée de vérifier s'ils étaient suffisamment laids pour avoir droit au repos supplémentaire.

Chacun se prétendait suffisamment laid pour avoir droit au privilège accordé par le souverain.

Enfin, et ce fut le comble de l'ingratitude, l'épouse d'Amzaba, demanda audience au roi et tout en pleurs, s'effondra aux pieds de celui-ci en gémissant : « Sire, vous vous êtes trompé, Amzaba est beau. Pourquoi Altesse lui faire un tel affront.

Le roi effaré se demanda si la femme plaisantait à ses dépens mais il dut bien réaliser qu'elle était sincère.

Sur le champ, il alla voir son chambellan, sans se faire annoncer. Il le trouva penché sur le berceau du dernier né de la famille. L'expression de tendresse et de joie qui marquait le visage du chambellan le transformait réellement et le roi se dit : « C'est ma foi vrai, il n'est pas laid ».

Plus tard, le rencontrant à nouveau dans les couloirs du palais, il fut stupéfait : « Il est redevenu affreux », pensa-t-il

Longuement il réfléchit à ce problème et comme il était sage, il comprit enfin la vérité. : « Nul n'était laid aux yeux de ceux qui l'aiment et le visage le moins joli, lorsqu'il exprime le bonheur reflète de la beauté ».

A dater de ce jour, le roi se préoccupa uniquement de faire le bonheur de son peuple, sachant qu'ainsi il l'embellirait.

Marcelle Gerday



23/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres