La Rose Noire

Le cœur ouvert

Lorsque tu rencontres l'itinérant, le laissé-pour-compte, ne cherche pas à deviner l'itinéraire sinueux de sa vie à travers les signes douloureux imprimés sur son visage.

Regarde-le dans les yeux ; partage avec lui un banc de parc ; ému, il te racontera lui-même la richesse de son parcours.

Quand tu chemines côte à côte avec ton frère, ne t'interroge pas sur la lenteur de son pas. Offre-lui plutôt ton bras en signe d'alliance ; tu te réjouiras de sentir son coude caresser ton coté. Sur votre route, vos pas imprimeront la sérénité.

Si tu croises un distant, évite de t'afficher comme disciple de la Vérité ; propose-lui d'abord de partir en quête de sens avec lui. Dans vos entretiens, demeure toujours l'ami disponible qui écoute plus qu'il ne parle, qui témoigne plus qu'il ne juge. Peu importe la nature de tes rencontres, peu importe ton goût de dire, peu importe la tentation de faire, aie toujours un cœur de témoin, un cœur ouvert !

Marc Benoit



23/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres